L'intégrateur robotique, aujourd'hui au service de l'industrie !

L'industrie doit sans cesse s'adapter aux défis de la compétitivité économique mondiale. Les lignes de production industrielles font de plus en plus appel à l'intégration robotique pour automatiser certaines tâches et gagner en efficacité. Elle permet d'automatiser et d’optimiser certains processus de production tout en préservant et en renforçant la compétitivité industrielle.

Automatiser des tâches pénibles ou répétitives

Un des premiers objectifs de l'intégration robotique est de remplacer l'homme dans la réalisation de tâches physiquement pénibles, répétitives ou dangereuses. Cela permet de limiter l'exposition des opérateurs à des risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) tout en améliorant leurs conditions de travail.

A lire également : Poubelle à ouverture frontale : un choix intelligent pour les entreprises

Les robots industriels peuvent se charger de la manipulation régulière de charges lourdes, du montage répété de pièces ou du travail en position statique prolongée. Cela décharge physiquement les salariés et leur permet de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. Pour proposer la meilleure solution, l’intégrateur robotique tient compte des besoins de chaque entreprise.

Optimiser les lignes de production

L'intégration robotique vise aussi à optimiser l'organisation et les flux au sein des lignes de production. En automatisant certains postes clés, l'intégrateur robotique repense la disposition des équipements. Il raccourcit les distances de transport et fluidifie la circulation des produits.

Avez-vous vu cela : Gestion Technique des Bâtiments (GTB) : un élément important dans le secteur tertiaire

Ces aménagements permettent : 

  • d'accélérer les cadences ; 
  • de diminuer les stocks intermédiaires ; 
  • d'augmenter la capacité de production sans augmentation d’effectifs. 

Des solutions robotisées de prise en charge, contrôle ou emballage peuvent être intégrées directement sur la ligne.

Garantir la qualité et la traçabilité

Contrairement à l'opérateur humain, le robot industriel effectue toujours la tâche de manière répétée et avec une précision constante. L'intégration robotique est une garantie de qualité du processus de fabrication et de régularité dans les résultats obtenus.

Les robots peuvent également être équipés de capteurs permettant de traquer et contrôler en temps réel certains paramètres clés comme les dimensions, les poids ou l’aspect visuel des produits. Cela offre une traçabilité accrue tout au long du processus et facilite le repérage et le traitement des potentiels non-conformités.

En automatisant ainsi certaines fonctions de production ou de contrôle qualité, l'intégration robotique contribue à l'amélioration globale des performances industrielles tout en répondant aux exigences croissantes du marché en termes de normalisation et de sécurité.

Garantir la sécurité et le stockage des données

L'intégration de systèmes de vision artificielle et de capteurs permet aux robots de contrôler en continu des paramètres comme les dimensions, le poids ou l'aspect visuel des produits. Tout écart détecté peut ainsi donner lieu à une alerte en temps réel et déclencher des actions correctives immédiates si besoin, sans attendre les contrôles traditionnels en fin de ligne. Cela permet d'augmenter le taux de first pass yield en évitant la production et le stockage de pièces non conformes.

Les robots équipés de moyens de mémorisation peuvent enregistrer de nombreuses informations sur le déroulement du processus de fabrication : paramètres machine, séquence opératoire, lots produits, contrôles qualité effectués, etc. Ces données industrielles sont stockées de manière sécurisée et peuvent être consultées à tout moment pour retracer l'historique complet d'un produit. Cette traçabilité renforcée est un atout majeur, notamment dans les secteurs soumis à de fortes exigences réglementaires.

Personnaliser les solutions sur mesure

Avant toute installation, un audit complet des lignes de production est réalisé par l'intégrateur robotique. Cela passe par l'analyse détaillée des tâches à automatiser, des contraintes d'espaces, des cadences visées et des impératifs qualité et sécurité. Des simulateurs virtuels permettent également de tester différentes configurations robotiques avant tout déploiement sur site.